Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 81 ans et candidat à la présidentielle du 18 avril en Algérie, se rendra dimanche à Genève, en Suisse, pour y “effectuer ses contrôles médicaux périodiques”, a annoncé jeudi soir la présidence algérienne.

Le séjour de M. Bouteflika sera “court”, indique sans autre détail la présidence dans un bref communiqué publié par l’agence de presse officielle APS.

Au pouvoir depuis 1999, le président Bouteflika, se rend régulièrement à l‘étranger pour des “contrôles médicaux périodiques”, depuis un AVC dont il a été victime en 2013 et qui l’a cloué dans un fauteuil roulant.

Le dernier séjour médical de M. Bouteflika en Suisse remonte à fin août dernier. Il y avait passé cinq jours. Aucun détail n’avait été communiqué sur le type d’examens subis ni sur l’hôpital dans lequel il s‘était rendu.

Hospitalisé 80 jours à Paris en 2013 après l’AVC qui l’avait frappé, le chef de l’Etat algérien a effectué depuis plusieurs “contrôles médicaux périodiques” à Paris, Grenoble (sud-est de la France) ou Genève.

L’AVC a affecté sa mobilité et son élocution. Ses apparitions publiques sont rares – la dernière remonte au 1er novembre dernier – et il ne s’exprime plus en public, suscitant de constantes spéculations sur son état de santé en Algérie.

M. Bouteflika est apparu jeudi à la télévision, à l’occasion de la prestation de serment du nouveau président du Conseil constitutionnel, Tayeb Belaiz, en présence des principaux dignitaires de l’Etat.

avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here