Les rideaux sont tombés, hier, sur la campagne électorale pour la présidentielle d’après demain dimanche au Sénégal. Les candidats en ont profité pour abattre leurs dernières cartes, comme constaté par VONWS.NET.

Les Sénégalais sont convoqués aux urnes, demain dimanche, pour élire leur président de la République. Samedi, les cinq candidats ont jeté leurs dernières énergies dans ce qu’il convient d’appeler la bataille de Dakar.

Mais s’ils étaient cinq à Dakar, la vrai bataille pour contrôler la capitale sénégalaise se joue entre le sortant Macky Sall qui a voulu communier avec 100 mille personnes au stade Léopold Sédar Senghor et l’ancien Premier ministre Idrissa Seck qui a reçu le soutien du très populaire ex maire de Dakar Khalifa Sall, en prison.

Macky Sall était au stade Léopold Senghor où une foule immense au sol et dans les gradins l’ont accueilli. Satisfait de l’accueil, le candidat de la majorité présidentielle promet la victoire à ses militants

« Nous avons parcouru le Sénégal, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest en passant par le Centre, partout où je suis passé, je suis accueilli par une déferlante marron-beige. Il n’y a pas photo entre les autres et moi, nous ne sommes pas leur égal », a déclaré Macky Sall.

Qui ajoute: « Je serai dans mon bureau de vote à partir de 8h. Allez à l’assaut des bureaux. Avant midi, le match sera plié. Nous allons gagner pour que le Sénégal aille de l’avant, pour que je puisse parachever mon oeuvre dans le cadre du Plan Sénégal émergent. »

« Nous avons fait une campagne civilisée, sans incidents contrairement à mes adversaires, souligne Macky Sall. Mon bilan, même les oiseaux, le reconnaissent. L’État va garantir la sécurité dans les centres de vote. Rien ne se passera. »

Idrissa Seck qui est à la tête d’une très grande coalition a, après avoir fait le tour du Sénégal, clôturé sa campagne électorale dans la capitale Dakar. Une dernière étape de la « marche orange », lors de laquelle, la déferlante orange s’est littéralement abattue sur Dakar, les militants décrétant, la victoire de leur candidat dès le premier tour du scrutin.

De la banlieue de Dakar et environs jusqu’à l’Université Cheikh Anta Diop où il a rencontré les étudiants, Idrissa Seck a tout emporté sur son passage.

Dans son discours, il a signifié aux étudiants l’importance qu’il accorde au savoir et à la formation et les invite à se consacrer à une bonne formation. Il a aussi exprimé son désir d’instaurer un climat stable à travers la stabilisation des statuts des professeurs, mais aussi de statuer sur le problème des bourses des étudiants.

Les autres candidats n’étaient pas en reste, Issa Sall était a la place de l’Obélisque pour clôturer sa campagne après une caravane en banlieue alors Madické Niang était au stade Alassane Djigo de Pikine en banlieue de Dakar. Quand au plus jeune candidat, Ousmane Sonko, il a terminé comme il avait commencé la campagne avec une caravane à Dakar, Pikine et un meeting à Guédiawaye.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here