Des Libyens se rendront peut-être bientôt aux urnes. Le maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l’Est du pays et Farez Al-Saraj, le chef du gouvernement basé à Tripoli ont mis un peu d’eau dans leur vin.

Ces deux principaux acteurs de la vie politique libyenne ont conclu à Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis, un accord sur l’organisation des élections générales dans leur pays.

C’est la Mission d’appui des Nations unies en Libye (Manu) qui a annoncé la nouvelle jeudi. Depuis la chute de Muammar Khadafi en 2011, la Libye peine à sortir du chaos.
Les élections sont considérées par la communauté internationale comme une sortie de crise. Elles permettront de doter la Libye d’institutions démocratiques et unifiées mettant ainsi fin à la longue transition en cours dans ce pays.

Reste à déterminer la date de ces élections.

avec africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here