Les autorités belges ont procédé mercredi à Kinshasa à l’ouverture du Centre européen des visas (CEV) qui succède à la Maison Schengen, fermée il y a 13 mois en raison d’un différend entre la Belgique et la RDC.

Le CEV est le centre de collecte des demandes de visa Schengen à destination de la Belgique et des 17 États Schengen que la Belgique représente en République démocratique du Congo.  Il succède à la Maison Schengen, fermée en janvier 2018 par le régime de l’ancien président Joseph Kabila en mesure de rétorsion contre la Belgique qui avait suspendu sa coopération avec le gouvernement congolais.

“Nous nous réjouissons du fait que des familles pourront à nouveau voyager facilement, les artistes pourront exposer leur art et les investisseurs et officiels pourront se déplacer pour exposer le potentiel de coopération entre nos pays”, note dans un communiqué le chargé d’Affaires de l’ambassade de Belgique en RDC, Philippe Bronchain.

Le CEV “traite de la demande des visas des Congolais mais aussi de toute personne résident en RDC et souhaitant avoir un visa Schengen pour se rendre en Europe”, a expliqué M. Bronchain lors d’une cérémonie officielle.

Une période d’inactivité “lourde” pour les citoyens congolais

Le 22 février, les autorités congolaises et belges avaient signé un accord pour la réouverture de cette institution, considérée comme une sorte de consulat, et la restitution de l’immunité diplomatique au bâtiment.

La période d’inactivité de la Maison Schengen était “lourde pour les citoyens congolais désireux de voyager, tout comme pour le personnel”, a expliqué Hild van Inthoudt, consul général de l’ambassade de Belgique en RDC.

Les installations ont été réaménagées et un dispositif a été mis en place pour les rendez-vous – contrairement au systéme précédent.

“Cette innovation permet d‘éviter de longues heures d’attente” pour les demandeurs de visas et “garantira la sécurité et le confort des demandeurs”, a-t-elle dit.

Les premiers demandeurs ont introduit mardi leur demande de visa pendant que la cérémonie d’ouverture se déroulait, a constaté une journaliste de l’AFP.

Pendant ce temps, une vingtaine de personnes, hostiles à la Belgique et encadrées par la police, manifestaient devant le nouveau centre en scandant : “Maison Schengen, des voleurs”. Ils protestent contre le fait que le CEV soit dirigé par la Belgique, ancienne puissance coloniale de la RDC.

Pendant la campagne électorale, l’actuel président congolais et ancien opposant Félix Tshisekedi avait promis la réouverture de l’institution, en cas de victoire.

À Kinshasa, seules l’Espagne, la Suisse et la Grèce ne font pas partie.

avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here