Un fonctionnaire de l’ONU, chargé d’enquêter sur les violations de l’embargo sur les armes frappant la Libye, est en détention depuis mardi en Tunisie, ont indiqué l’ONU et les autorités tunisiennes qui l’accusent d’espionnage.

De nationalité tunisienne, Moncef Kartas, expert de la gouvernance sécuritaire et membre du panel d’experts du comité des sanctions sur la Libye, a été arrêté à son arrivée à Tunis, a indiqué vendredi à l’AFP Farhan Haq, un porte-parole de l’ONU.

Les autorités tunisiennes ont confirmé son arrestation vendredi en faisant état de la détention de deux Tunisiens, dont M. Kartas, soupçonnés “d’espionnage au profit de parties étrangères”.

“Des documents secrets contenant des données détaillées sensibles susceptibles de porter atteinte à la sécurité nationale ont été saisis, ainsi que des équipements techniques interdits dans notre pays, qui peuvent être utilisés pour brouiller ou intercepter des communications”, a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Les autorités tunisiennes n’ont pas donné davantage de détails sur la deuxième personne en détention.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here