Tahirou Barry, ancien ministre de la Culture du président Roch Marc Christian Kaboré, a annoncé dimanche lors d’une conférence de presse sa candidature à la présidentielle d’octobre 2020 au Burkina Faso.

“J’ai accepté d’aller à la conquête de la présidence de mon pays (…) au nom de ma génération, une jeunesse valeureuse qui souffre mais qui espère et aspire au bonheur dans un pays réconcilié avec lui-même et ses valeurs”, a déclaré M. Barry, du Mouvement pour le changement et la renaissance (MCR).

Il a promis de mener un “grand combat contre le terrorisme et l‘érosion profonde de la cohésion sociale, la paupérisation accélérée des populations et particulièrement des femmes, et contre le chômage endémique qui tue à petit feu les jeunes des villes et campagnes”.

Farouche opposant au régime de l’ex-président Blaise Compaoré, renversé en 2014 après 27 ans au pouvoir, Tahirou Barry avait rallié la majorité présidentielle de Roch Marc Christian Kaboré après avoir terminé en troisième position de l‘élection présidentielle de 2015 (avec 3% des voix).

Fin octobre 2017, il avait démissionné avec fracas du gouvernement, évoquant sa “grande déception” de “voir des millions de jeunes courageux livrés au chômage et au désespoir avec un horizon assombri dans une indifférence indescriptible, (de) voir le monde économique végéter dans un immobilisme avilissant, faute d’imagination de l‘élite dirigeante”.

Le Burkina Faso organisera en octobre 2020 une élection présidentielle, à l’issue du mandat de M. Kaboré, un ancien proche de Blaise Compaoré qui était entré dans l’opposition quelques mois avant la chute de ce dernier.

avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here