Au Mali, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a présenté ce jeudi sa démission au chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keïta, qui l’a acceptée, selon un communiqué de la présidence.

La démission de M. Maïga, en poste depuis près de 16 mois, intervient à quelques heures de l’examen par l’Assemblée nationale d’une motion de censure du gouvernement déposée par des députés de l’opposition mais aussi de la majorité.

Le dépôt de cette motion fait suite à une manifestation de plusieurs dizaines de milliers de personnes à Bamako le 5 avril contre « la mauvaise gestion du pays », notamment les violences intercommunautaires dans le centre, selon les organisateurs, parmi lesquels d’influents chefs religieux musulmans, des partis d’opposition et des membres de la société civile.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here