La très attendue livraison de médicaments d’urgence par drone, c’est-à-dire un engin aérien sans pilote, est prévue pour ce mercredi 24 avril 2019 au nouvel hôpital de Tafo dans la région Est du Ghana.

Le Président Nana Akufo-Addo lancera la phase pratique du projet à Omenako, une ville de la municipalité de Suhum, dans la région de l’Est. Pour la circonstance, le premier drone ira livrer des vaccins à hôpital de Tafo.

L’événement sera marqué par la livraison de vaccins aux patients. Des vols d’essai de fournitures médicales à l’hôpital ont été effectués avant la programmation du lancement officiel.

L’initiative vise à acheminer efficacement, plus rapidement et à moindre coût, les médicaments essentiels d’urgences dans les zones reculées du pays. Les agents de santé pourront passer leurs commandes par SMS et recevront leurs livraisons en 30 minutes en moyenne.

Le site de lancement de drone à Omenako, est le premier des quatre à être construits dans le pays, Le premier site desservira des zones de la région ouest, dont les plaines d’Afram, la région de la Volta, les régions du Greater Accra et Ashanti.

Le Dr Kobina Awotwe Wiredu, responsable du nouvel hôpital de Tafo, a décrit le système de livraison de médicaments par drone comme un élément déterminant dans le système de santé au Ghana.

Les produits médicaux d’urgence à distribuer par les drones sont le sang, des vaccins et d’autres médicaments à la demande des centres de santé dans les zones précitées. Le projet est exécuté par Zipline, une société basée aux États-Unis et qui est mandatée par le gouvernement ghanéen.

Pour les livraisons, le drone descendra à une hauteur sécuritaire au-dessus du sol et les médicaments seront largués en parachute à l’endroit choisi dans les centres de santé qu’il dessert.

Les drones ne remplaceront pas la chaîne d’approvisionnement existante. Ils se spécialiseront dans les situations d’urgence en cas de rupture de stock. Le projet permettra au Ghana d’économiser des dizaines de millions de Ghana Cedis en éliminant la nécessité de coûteux voyages d’urgence pour récupérer le produit et en évitant le sur-stockage inutile de produits dans les établissements de santé. Il va aider à accroître l’accès aux soins de santé pour plus de 14 millions de personnes dans le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here