Au Sénégal, le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, a annoncé ce mercredi, en conférence de presse, qu’Aliou Sall et Mayeni Jones, la journaliste qui a réalisé le reportage controversé de la BBC, entre autres, seront entendus dans le cadre de l’enquête sur les révélations de la chaîne britannique et le supposé rapport de l’IGe qui circule.

C’est un procureur de la République très déterminé à faire la lumière sur les contrats pétroliers qui font tellement jaser ces derniers temps qui fait actuellement face à la presse. Une conférence de presse qui ne traite pas seulement des questions liées aux ressources naturelles du Sénégal, notamment le pétrole et le gaz.

Mais pour la partie concernant celles-ci, Serigne Bassirou Guèye a fait savoir que suite aux directives des autorités, des instructions ont été données à la DIC et à la SR pour situer les responsabilités des uns et des autres sur les contrats pétroliers, mais aussi sur la divulgation du rapport de l’IGE sur Pétrotim qui circule sur les réseaux sociaux.

“ À la DIC, nous avons donné des instructions aux fins de mener une enquête complète sur la réalité ou non de malversation, de concussion et de conflit d’intérêt sur des contrats pétroliers”, a fait savoir le procureur dans un premier temps.

Pour ce qui la concerne, la Section de recherches de la Gendarmerie nationale devra élucider l’affaire de la publication du rapport de l’IGE “qui ne serait portée à l’attention des autorités”.

À cet effet, Serigne Bassirou Guèye invite “tous les sachants qui détiennent des informations, de se rapprocher de la Dic pour éclairer les sénégalais”. « J’invite avec insistance, tous ces grands connaisseurs du pétrole, ces fins analystes à rediriger leurs efforts à la DIC car c’est là où l’enquête pourra progresser”, a insisté le procureur.
“Vous aviez raison quand vous disiez que la balle est dans le camp du procureur, aujourd’hui, la balle est dans votre camp”, a-t-il adressé aux acteurs du débat sur les malversations présumées sur le pétrole sénégalais.

De toute façon, avertit-il, le Chef de la Dic a été instruit de n’épargner personne, de ne négliger aucune information, de ne sous estimer aucun témoignage et de prendre en compte toutes les pistes susceptibles de mener à la manifestation de la vérité…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here