Un tribunal sud soudanais a condamné à une peine de deux ans d’emprisonnement , le défenseur des droits humains Peter Biar Ajak pour espionnage pour avoir accordé des interviews à des médias étrangers.

Le défenseur des droits humains au Soudan du Sud et économiste formé aux Etats-unis, Peter Biar Ajak, a écopé d’une peine de deux ans de prison pour espionnage.

La justice lui reproche d’avoir accordé des interviews à des médias étrangers , notamment à la chaîne Voice of America , financé par le gouvernement américain.

Une sortie qui faisait suite à une une émeute en octobre 2018 dans le centre de détention des services de renseignement au cours de laquelle des prisonniers avaient pris en otage des gardiens avant de se rendre.

Agé de 34 ans , Peter Biar Ajak, économiste, préside plusieurs organisations de défense des droits humains. Il a par ailleurs travaillé pour la Banque mondiale.

La guerre civile du Soudan du Sud a déjà fait des dizaines de milliers de morts, près de 4 millions de déplacés dans les deux camps et provoqué une crise humanitaire fort grave.

Les belligérants sont souvent accusés par l’ONU et d’autres institutions de commettre de graves atrocités contre des civils.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here