L’ex-président du Soudan Omar el-Béchir, poussé au départ par un vaste mouvement de contestation, comparaîtra la semaine prochaine devant un tribunal pour répondre d’accusations de corruption et de possession illégale de devises étrangères, a déclaré samedi le Procureur général.

“Omar el-Béchir comparaîtra devant un tribunal la semaine prochaine”, a affirmé à des journalistes Al-Walid Sayyed Ahmed, sans indiquer la date précise de l’audience. M. Béchir a été destitué le 11 avril puis arrêté par l’armée qui exerce le pouvoir depuis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here