groupe Fulu Muziki

Un dépotoir dans les rues de Kinshasa, la capitale de la RDC … drôle de lieu pour trouver l’inspiration, diriez-vous. Mais pour le musicien congolais Piscko Crane, par ailleurs fondateur du groupe Fulu Muziki, cette décharge publique est l’endroit idéal.

“En voyant cette bouteille, je peux voir qu’elle fournira un bon son, cela me donnera un bon Do-Re-Mi-Fa-So-La-Si-Do. Cela fera donc un bon instrument pour notre musique”, se félicite le musicien à la découverte d’une bouteille usagée de la décharge.

La particularité de Fulu Muziki qui se traduit par “musique de la poubelle” en lingala local, c’est que plutôt que d’acheter des instruments, les membres du groupe créent leurs propres objets à partir de déchets !

Un manque d’installations appropriées de gestion des déchets et de recyclage a fait de la capitale une ville jonchée de sacs en plastique et d’autres déchets, qui bloquent souvent les systèmes d‘égouts. Avec leur musique, les membres du groupe espèrent sensibiliser le public au besoin de recyclage.

Fulu Muziki ne détient peut-être pas la solution aux vastes problèmes de déchets de la RDC, mais avec un message positif et une musique hypnotique, ils réussissent au moins à sensibiliser le nombre toujours plus croissant de leurs fans fidèles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here