L’homme était le « cerveau » du double attentat suicide de jeudi dernier à Tunis.

Aymen Smiri, 23 ans, était sur la liste des personnes recherchées dans le cadre de la lutte antiterroriste.

Sofiène Zaag, porte-parole du ministère tunisien de l’intérieur, affirme que les investigations ont prouvé que Aymen Smiri était le cerveau du double attentat suicide de jeudi 27 juin dernier revendiquée par le groupe Etat islamique. « Nous l’avons localisé et suivi jusqu’à ce qu’il soit coincé à Cité Intilaka, a-t-il précisé.

Après avoir été encerclé par la police, un djihadiste s’est fait exploser mercredi 03 juillet.

Il a activé une ceinture d’explosifs au moment où il a été atteint par des tirs des forces de sécurité.

Aucune autre perte humaine n’a été enregistré.

« Les deux kamikazes de jeudi dernier ont été identifiés et un nombre important de suspects liés au même groupe terroriste arrêtés  » a ajouté le porte-parole du ministère de l’Intérieur.

Un policier a été tué dans le double attentat suicide de jeudi dernier à Tunis. Ces attaques ont aussi fait plusieurs blessés et fait ressurgir le spectre de la violence dans le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here