WASHINGTON, DC - JANUARY 18: British Ambassador Kim Darroch speaks at an Afternoon Tea hosted by the British Embassy to mark the U.S. Presidential Inauguration at The British Embassy on January 18, 2017 in Washington, DC. (Photo by Paul Morigi/Getty Images)

Il était au centre d’une tempête diplomatique entre Londres et Washington. L’ambassadeur britannique aux États-Unis Kim Darroch a finalement annoncé sa démission, mercredi 10 juillet, après la fuite de câbles diplomatiques peu flatteurs dans lequels il qualifie le locataire de la Maison Blanche d' »instable » et d' »incompétent ».

« Depuis la fuite de documents officiels provenant de cette ambassade, il y a eu beaucoup de spéculations sur mon poste et la durée de mon mandat d’ambassadeur. Je veux mettre fin à cette spéculation. La situation actuelle m’empêche de remplir mon rôle comme je le souhaiterais », a expliqué Kim Darroch dans une lettre adressée à Simon McDonald, chef des services diplomatiques britanniques.

Nommément visé dans les notes de Kim Darroch, Donald Trump a prévenu lundi, puis mardi qu’il ne travaillerait plus avec lui. « Dans ces circonstances, la voie responsable à suivre est de permettre la nomination d’un nouvel ambassadeur », a conclu le diplomate.

« Imbécile prétentieux »

Kim Darroch était au centre d’un contentieux entre Londres et Washington depuis la divulgation ce week-end de câbles diplomatiques dans lesquels il juge notamment la présidence américaine « inepte » et « dysfonctionnelle ».

Piqué au vif, le milliardaire s’est déchaîné contre l’ambassadeur. « L’étrange ambassadeur que le Royaume-Uni a refilé aux États-Unis n’est pas une personne qui nous emballe, un type très stupide« , a-t-il tweeté, réitérant par ailleurs ses attaques contre la Première ministre britannique au moment où le Royaume-Uni se prépare – dans la douleur – à l’après-Brexit.

La Première ministre britannique Theresa May, qui quittera ses fonctions à la fin du mois, avait, elle, renouvelé son soutien mardi à Kim Darroch. Prenant acte, mercredi, de la démission de l’ambassadeur, Theresa May a exprimé ses regrets.

Avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here