La Confédération africaine de football (CAF) devra chercher un autre pays organisateur de la CAN féminine de 2020. Le Congo-Brazzaville vient de se désister. La faute aux « grandes tensions de trésorerie ».

La nouvelle a été donnée par le truchement de la note de service N°0882 rendue publique le 8 juillet par le ministère congolais des sports portant « désistement de la République du Congo à l’organisation de la phase finale » de la CAN féminine de 2020.

Une décision qui procède de l’incapacité du Congo à répondre de manière exhaustive aux exigences de la CAF. « Après avoir examiné après coup, le cahier de charges, la République du Congo s’est rendu compte que dans le contexte des grandes tensions de trésorerie où il se trouve, il est dans l’incapacité d’y répondre de façon optimale et rassurante », peut-on lire dans le document signé par Hugues Ngouelondele, ministre congolais des sports et de l‘éducation physique qui a mis un point d’honneur à s’excuser auprès de la CAF.

Parlons Foot 237@ParlonsFoot237

CAN Féminine 2020

La République du Congo qui rencontre actuellement des grandes tensions de trésorerie renonce à l’organisation de la 12ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations Féminine. Une opportunité pour le Cameroun?

22 personnes parlent à ce sujet

Ce n’est pas le premier événement continental auquel le pays renonce à la cause de la crise financière. En avril 2017, à quatre mois seulement de l‘événement, le pays de Sassou-Nguesso s‘était désisté de l’organisation de la 29e édition de l’Afrobasket. La fête fut finalement accueillie par le Sénégal et la Tunisie. Et cette dernière avait remporté le tournoi.

avec africanews 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here