Les cliniques à guichet unique qui s’implantent progressivement au Zimbabwe sauvent de plus en plus de vies.

10 cliniques désormais opérationnelles de cette nation sud-africaine offrent un diagnostic et un traitement gratuits aux personnes atteintes de tuberculose et de diabète.

“Au moins, vous réduisez les coûts de transport si vous êtes traité contre la tuberculose et le diabète à un endroit. C’est très différent de recevoir ces services à deux endroits différents.” Déclare Bénédiction Chongwaru, un patient.

“Si l’on prend un traitement antituberculeux et que l’on souffre également de diabète et que le diabète est bien contrôlé, les chances de guérison sont très élevées.” Explique Angela Chikondo, infirmière.

Dans un pays en crise économique, sous-payés, sous-équipés, des médecins avaient déjà entamé une grève, beaucoup déplorent de ne pas pouvoir se payer des soins de santé.

Le Dr. Silence Gavi, est responsable des services de santé ‘‘Zimbabwe Platinum Mines’‘

‘‘Vous constaterez que cette combinaison d’une faible prévalence de la tuberculose et d’une roche pauvre en silice et du fait qu’il n’y a pas de surpeuplement, signifie que nos chiffres relatifs à la tuberculose sont presque négligeables par rapport à la moyenne nationale. Nous avons un ou deux ou jusqu‘à trois cas sur une période de 12 mois. “

Le projet pilote devrait toucher 46 établissements de santé à travers le pays avec des fonds supplémentaires octroyés par la fondation mondiale contre le diabète, le Fonds mondial contre le sida et le gouvernement du Zimbabwe.

La prévalence du sida (13,3 %) et de la tuberculose (278 cas sur 100.000) a considérablement diminué au Zimbabwe, mais elle reste parmi les plus élevées au monde.

avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here