On parle danse, dans la chronique Culture ce lundi, de la danse comme outil de réinsertion ! Et ce sujet nous emmène à Abidjan en Côte d’Ivoire dans le quartier populaire d’Adjamé. C’est là que Jenny Mezile, recrute et forme des jeunes issus de milieux défavorisés aux arts du spectacle.

Danseuse et chorégraphe d’origine franco-haïtienne, Jenny quitte Haïti pour la France à l‘âge de 19 ans afin d’y mener une carrière de danseuse.

Alors qu’elle avoue s‘être sentie inutile en Europe, “une négresse parmi la foule” comme elle le dit elle-même, elle s’installe en Côte d’Ivoire en 2006.

Elle constate le manque criant d’activités proposées aux jeunes issus de quartiers difficiles et décide de lancer “Les pieds dans la mare”, une école qui a pour objectif de donner vie aux rêves et aux ambitions des jeunes désœuvrés et des enfants de la rue.

Et une nouvelle qui fera plaisir aux amateurs de rumba congolaise à l’ancienne !
La tournée des 60 ans des Bantous de la capitale démarre à Pointe Noire au Congo le dimanche 4 août !

Un concert gratuit, en plein air, pour célébrer cet orchestre mythique qui a porté dans le monde entier le son de la rumba made in Congo.

Les Bantous de la Capitale joueront aussi le dimanche 11 août sur la corniche à Brazzaville, pour un autre grand concert gratuit!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here