Le typhon Lekima a violemment frappé l’est de la Chine, samedi, soufflant des vents violents et déversant des pluies torrentielles. Au moins 28 personnes sont mortes, alors que les sauveteurs continuent de chercher des disparus.

L’est de la Chine a été violemment frappé, samedi, par le typhon Lekima. Les pluies torrentielles, qui ont provoqué un glissement de terrain, ont causé la mort d’au moins 28 personnes, ont annoncé dimanche 11 août les autorités locales, alors que des sauveteurs cherchaient des disparus et que plus d’un million d’habitants ont été évacués.

Des vagues de plusieurs mètres de haut se sont abattues sur le littoral lorsque l’ouragan a touché terre dans la nuit de vendredi à samedi dans la province du Zhejiang, au sud de Shanghai.

« Les pluies torrentielles ont provoqué un glissement de terrain sur une montagne qui a bloqué une rivière en contrebas », selon CCTV. Le barrage ainsi formé a créé un « lac » en amont, qui s’est répandu en aval lorsque le barrage a éclaté, selon la même source.

Pas moins d’un million de personnes avaient été évacuées à l’approche du typhon, a rapporté l’agence Chine nouvelle. Plus de 110 000 d’entre elles ont été relogées dans des abris.

Torrents de boue

Lekima a frappé la côte peu avant 02 h 00 (18 h 00 GMT vendredi) avec des vents soufflant à 187 km/h. L’alerte rouge qui avait été déclenchée a cependant été abaissée à orange, alors que Lekima se dirigeait samedi vers le nord et la région de Shanghai, avec des vents un peu moins forts.

Le phénomène a été rétrogradé de « super typhon » à « typhon ». Quelque 300 000 personnes ont été évacuées sur le territoire de la vaste municipalité de Shanghai, la capitale économique chinoise. Le train à sustentation magnétique reliant la métropole à un de ses aéroports a été stoppé et Shanghai Disneyland fermé également, pour la première fois depuis l’ouverture du parc de loisirs, en 2016.

Sur les réseaux sociaux, CCTV a diffusé des images spectaculaires de torrents de boue dévalant une montagne, d’une route défoncée, de voitures à demi englouties, d’arbres arrachés et de sauveteurs en combinaison orange en train d’évacuer des enfants.

Une rue de la ville de Yueqing, dépendant de Wenzhou, était entièrement inondée, selon d’autres images. Au bord du Lac de l’Ouest de Hangzhou, l’un des sites touristiques les plus courus de Chine, un arbre vénérable gisait sur le côté.

Le typhon avait frappé la pointe nord de Taïwan vendredi, faisant neuf blessés dans l’île, alors que des milliers de foyers étaient sans électricité.

Avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here