La tombe et le cercueil du chanteur ivoirien DJ Arafat ont été ouverts par des fans samedi matin à Abidjan. La star du coupé-décalé avait été inhumée dans la nuit de vendredi à samedi, au cours d’une cérémonie grandiose.

Sur une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on peut voir une foule de jeunes agités ouvrir la tombe et le cercueil de DJ Arafat, avant de prendre en photo sa dépouille.

« Nous avions voulu voir le corps de notre idole avant la fermeture du tombeau », a expliqué un fan (sans donner son nom) aux abords du cimetière de Williamsville, dans la commune d’Adjamé.

« C’est Yoro, c’est lui! », a crié un autre fan, en référence au surnom « Yorobo » de DJ Arafat.

Une cérémonie d’hommage sans incident
La police est intervenue pour disperser la foule, tirant des gaz lacrymogènes. Plusieurs personnes ont été blessées. Auparavant, des échauffourées avaient éclaté aux abords du cimetière de Williamsville entre la police et des fans mécontents d’être tenus à l’écart de l’enterrement qui s’est déroulé dans l’intimité familiale. Vers 11 heures, des barricades et des feux de pneus dans une artère menant au cimetière.

La cérémonie d’hommage exceptionnelle pour le roi du coupé-décalé s’était déroulée sans incident toute la nuit au stade Félix Houphouët-Boigny, le plus grand du pays, dans la commune du Plateau.

DJ Arafat est mort le 12 août des suites d’un accident de moto à Abidjan. Il était l’un des artistes les plus populaires de Côte d’Ivoire et d’Afrique de l’Ouest.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here