Un match amical entre les Bleus et les Fennecs pourrait être organisé en 2020 en Algérie, révèle mardi franceinfo. Une rencontre symbolique qui permettrait d’effacer le douloureux souvenir du fiasco de 2001.

Les champions du monde contre les champions d’Afrique. Un match entre la France et l’Algérie a tout d’une affiche de rêve pour les fans de football. C’est aussi un peu plus que cela au regard de l’histoire commune et tumultueuse entre les deux pays. La chaîne franceinfo révèle mardi 10 septembre que ce match hautement symbolique pourrait avoir lieu en octobre 2020.

Selon une source proche du dossier interrogée par franceinfo, c’est la Fédération algérienne de football (FAF) qui aurait proposé le match amical en retour d’un courrier de félicitations de la fédération française pour sa récente couronne continentale.

Ce match, s’il devait avoir lieu, se déroulerait entre le 5 et le 13 octobre 2020. Le stade olympique d’Oran, qui dispose de 40 000 places, aurait été évoqué pour accueillir l’événement.

Une hypothèse régulièrement évoquée

Ces derniers mois, différents acteurs ont évoqué leur volonté que ce match soit organisé.

« Le président [Noël Le Graët, président de la FFF] est pour », avait déclaré le défenseur et capitaine français Raphaël Varane à l’issue de France-Albanie. « Si on a à jouer ce genre de match, ce sera avec plaisir. »

« On peut largement l’envisager. Ce serait un match de prestige, avec une équipe doublement championne du monde, c’est déjà ça que je regarde, sur le plan sportif », expliquait de son côté le sélectionneur algérien, Djamel Belmadi, en conférence de presse le 3 septembre. « Après, on sait que cette confrontation avec l’équipe de France est lourde d’histoire. Donc pour tous ces éléments, ça m’a l’air très intéressant de pouvoir jouer un jour contre eux. C’est possible que ce soit envisagé avant la fin du mandat de Noël Le Graët. »

Interrogé sur le sujet, Noël Le Graët n’a pas confirmé ni démenti les informations de franceinfo : « Depuis que je suis en place, je veux aller en Algérie parce que c’est le seul pays qu’on ne rencontre pas. Il est quand même temps, 60 ans après, qu’on puisse jouer au football. »

Faire oublier 2001

La chaîne franceinfo rappelle cependant que le dossier est loin d’être bouclé. Comme pour chaque déplacement de la sélection à l’étranger, le gouvernement français doit émettre un avis et notamment s’assurer que toutes les conditions de sécurité sont remplies.

« Jusqu’ici on a toujours organisé nos matches amicaux tout seuls », rappelle le président de la FFF. « Mais c’est un match tellement important qu’un accord politique est nécessaire, ne serait-ce que par politesse. »

L’unique confrontation entre la France et l’Algérie avait eu lieu en 2001, au Stade de France, avec une large victoire des Bleus (4-1). Au-delà du score – anecdotique –, ce match est régulièrement pointé du doigt comme l’un des plus grands fiascos du sport français et un révélateur des questionnements identitaires français : à l’époque, la rencontre avait été interrompue à un quart d’heure de la fin à cause d’un envahissement de la pelouse par de jeunes supporters. La Marseillaise avait également été sifflée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here