L’implémentation de l’accord de paix signé il y a environ un an au Soudan du Sud commence à devenir une réalité. Le chef rebelle Riek Machar ainsi que le chef de l’Etat Salva Kiir ont convenu de nommer un gouvernement de transition d’ici la mi-novembre, a annoncé mercredi le ministre sud-soudanais de l’Information.

“Les parties ont discuté de problèmes mineurs et les dirigeants ont convenu de mettre en place un gouvernement de transition le 12 novembre”, a déclaré à la presse Michael Makuei Lueth.

La guerre civile déclarée au Soudan du Sud en 2013 a tué des centaines de milliers de personnes et déplacé environ un tiers de la population. Au plus fort de nouveaux combats en juillet 2016, Riek Machar a quitté la capitale Juba craignant pour sa sécurité. En début de semaine, le chef rebelle y a marqué une rare visite pour rencontrer son principal rival sur la question de l’accord de paix.

Signé sous la pression de la communauté internationale, cet accord a bien du mal à être déployé. Jusque-là, le gouvernement a indiqué ne pas avoir suffisamment de moyens financiers et logistiques pour financer le désarmement et l’intégration de toutes les factions armées.

Reuters

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here