Le prix Nobel de médecine ou de physiologie 2019 a été attribué à William G. Kaelin, Peter J. Ratcliffe et Gregg L. Semenza, pour leur découverte sur “la manière dont les cellules sentent et s’adaptent à la disponibilité de l’oxygène”, a annoncé le comité Nobel ce lundi 7 octobre.

Si nous savons depuis des siècles que l’oxygène est essentiel au fonctionnement du corps humain, la manière dont notre corps s’adapte aux variations de cette molécule si nécessaire était encore mystérieuse jusqu’aux travaux des trois lauréats du prix Nobel de médecine.

Mais cette capacité qu’ont nos cellules à “sentir” l’apport en oxygène et à s’y adapter est un élément clé dans le traitement de nombreuses maladies, de l’anémie aux cancers en passant par la simple guérison de blessures ou l’infarctus du myocarde, a précisé le comité Nobel.

Le prix Nobel de médecine 2018 avait été décerné à James P. Allison et Tasuku Honjo pour leurs travaux sur le traitement du cancer par immunothérapie. C’est grâce à leur découverte que l’ancien président américain Jimmy Carter, 94 ans, est encore en vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here