Au moins deux personnes ont été tuées mercredi à la suite d’une fusillade à Halle, dans l’est de l’Allemagne. Selon le quotidien Bild, l’attaque a été perpétrée en face d’une synagogue. Une personne a été arrêtée, a annoncé la police.

Une fusillade a fait au moins deux morts, mercredi 9 octobre, à Halle, dans l’est de l’Allemagne. Une personne a été arrêtée et le parquet antiterroriste a été saisi.

Sur son compte Twitter, la police de Halle appelle la population à rester chez elle ou à se mettre à l’abri. D’après le magazine Focus, de nouveaux tirs ont été entendus à Landsberg, une ville située à une quinzaine de kilomètres à l’est de Halle.

Le message de la police de Halle qui appelle à la vigilance

Polizei Halle (Saale)

@Polizei_HAL

Unsere Kräfte haben eine Person festgenommen.

Bleiben Sie trotzdem weiterhin wachsam.

Wir sind mit starken Kräften in und um präsent und stabilisieren die Lage, bis alle Informationen gesichert vorliegen.

1 257 personnes parlent à ce sujet

Une synagogue prise pour cible

Selon le quotidien Bild, la fusillade se serait déroulée devant une synagogue et une grenade aurait également été lancée, en ce jour de Yom Kippour, dans un cimetière juif à proximité.

Cette information a été confirmée par Max Pivorozki, le responsable de la communauté juive locale auprès du magazine Der Spiegel. Selon lui, les auteurs de la fusillade ont tenté de pénétrer dans dans une synagogue où se trouvaient plusieurs dizaines de personnes mais en ont été empêchés par les mesures de sécurité. Les mesures de sécurité à l’entrée de l’édifice religieux « ont permis de résister à l’attaque », a déclaré Max Pivorozki, précisant « 70 à 80 personnes » se trouvaient à l’intérieur en ce jour de célébration de la fête juive Yom Kippour.

La télévision locale a diffusé une vidéo montrant un tireur à Halle

Pascal Thibaut

@pthibaut

des images de Halle avec un homme en treillis militaire tirant dans la rue. https://twitter.com/M_Ziesmann/status/1181902603740942336 

Michael Ziesmann@M_Ziesmann

Irre! #Halle via @MDR_aktuell

Vidéo intégrée

29 personnes parlent à ce sujet

Tout le quartier a été bouclé et la gare centrale de Halle a été fermée. Située dans le Land de Saxe-Anhalt, cette ville se trouve à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Leipzig.

Cette attaque intervient quelques mois après le meurtre, en Hesse, de Walter Lübcke, un élu pro-migrants du parti conservateur de la chancelière Angela Merkel (CDU). Le principal suspect est un membre de la mouvance néonazie.

Cette affaire a créé une onde de choc dans le pays, où l’extrême droite anti-migrants enchaîne les succès électoraux. Elle a réveillé la crainte d’un terrorisme d’extrême droite à l’image de celui du groupuscule NSU, responsable de l’assassinat entre 2000 et 2007 d’une dizaine de migrants.

Il y a eu nombre de précédents violents : un attentat au couteau contre la maire de Cologne, Henriette Reker, en 2015, et deux ans plus tard contre le maire d’Altena, Andreas Hollstein. Tous deux en réchappent de justesse. Tous deux défendaient une politique d’accueil généreuse des migrants, comme Walter Lübcke.

Avec Reuters et AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here