Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé le lancement d’une offensive dans le nord-est de la Syrie, visant à éliminer « un corridor terroriste » à la frontière sud de la Turquie.

L’opération militaire contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG), bête noire d’Ankara, a été lancée dans le nord-est de la Syrie, a annoncé le président turc Recep Tayyip Erdogan, mercredi 9 octobre.

« Les forces armées turques et l’armée nationale syrienne [des rebelles syriens soutenus par Ankara, NDLR] ont débuté l’opération ‘Source de paix’ dans le nord de la Syrie », a déclaré le chef d’État turc sur Twitter.

Le message de Recep Tayyip Erdogan sur Twitter

Un journaliste de la chaîne CNN Türk a signalé plusieurs fortes explosions à Ras al Aïn, dans le nord de la Syrie, ajoutant que des avions avaient survolé ce poste-frontière évacué lundi par les forces spéciales américaines, qui protégeaient jusqu’ici leurs alliés kurdes dans la région.

La Turquie entend créer une « zone de sécurité » dans le nord de la Syrie afin de permettre le retour de millions de réfugiés qu’elle a accueillis sur son territoire. Elle veut aussi éloigner la menace que constituent à ses yeux les Kurdes syriens, qu’elle considère comme des terroristes.

Avec Reuters et AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here