Le marathonien Eliud Kipchoge est devenu le premier homme à passer sous la barre mythique des deux heures au marathon, ce samedi 12 octobre, lors d’une course non-officielle à Vienne, en Autriche, taillée sur mesure pour permettre l’exploit.

Le champion olympique kényan, en short noir et maillot blanc, a bouclé son parcours en 1 h 59 min 40 s, soit quasiment deux minutes de moins que son record du monde de 2 h 1 min 39 s établi dans des conditions homologuées à Berlin, l’an dernier.

Dans la capitale autrichienne, le coureur de 34 ans s’est élancé à 8h15 , par une température fraîche, sur un circuit plat de 9,9 km, à parcourir un peu plus de quatre fois, avec, au terme des 42 195 km, le fol espoir d’écrire l’histoire de l’athlétisme.

« Marquer l’histoire, c’était mon but. Je suis un homme heureux. Il n’y a pas de limites humaines », a confié au micro des organisateurs le recordman du marathon après son exploit, qu’il compare à « marcher sur la Lune » pour la première fois.

C’est dans l’ancienne réserve de chasse du Prater, dans le centre de Vienne, qu’avait lieu cette expérience, qui ne manquera pas de susciter quelques critiques, certains estimant qu’il s’agit davantage d’un événement médiatique et commercial que d’un exploit sportif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here