Les États-Unis et la Chine se sont accordés vendredi sur la « phase 1 » d’un accord partiel, censé mettre fin à leur guerre commerciale. Il couvre l’agriculture, la question des devises et des aspects de la protection de la propriété intellectuelle.

C’est un répit dans le conflit commercial qui oppose les deux premières puissances économiques mondiales. Washington et Pékin se sont accordés vendredi 11 octobre sur la « phase 1 » d’un accord censé mettre fin à la guerre commerciale que se livrent les deux pays, conduisant Donald Trump à suspendre une hausse des droits de douane prévue la semaine prochaine.

Mais des responsables de l’administration américaine ont souligné que cet accord devait encore être couché sur le papier et qu’il faudrait encore travailler avant de pouvoir le finaliser.

Cet accord partiel couvre l’agriculture, la question des devises et certains aspects de la protection de la propriété intellectuelle.

Des marchés mondiaux malmenés

Il constitue l’avancée la plus notable sur la voie d’un armistice entre Américains et Chinois, qui se sont mutuellement imposé depuis quinze mois des droits et taxes sur des centaines de milliards de dollars de biens, freinant la croissance économique mondiale et malmenant les marchés financiers.

Peu de détails ont été exposés, vendredi, mais Donald Trump a estimé que cinq semaines pourraient être nécessaires pour le mettre par écrit et qu’il pourrait être signé avec son homologue chinois Xi Jinping lors du forum de Coopération Asie-Pacifique (APEC) prévu le 16 novembre au Chili.

« Très près d’enterrer la hache de guerre »

Les deux premières puissances économiques de la planète sont « très près » d’enterrer la hache de guerre, a ajouté le président américain, qui s’exprimait après un entretien à la Maison blanche avec le chef de la délégation chinoise, le vice-Premier ministre Liu He.

La rencontre entre Donald Trump et Liu He concluait deux journées de discussions à haut niveau à Washington, les premières depuis juillet, pour tenter de résoudre un conflit commercial qui entrave les échanges entre les États-Unis et la Chine et le commerce mondial.

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, qui dirige la délégation américaine avec le représentant au Commerce Robert Lighthizer, a annoncé que Trump avait décidé de suspendre l’augmentation de 25 % à 30 % des droits de douanes perçus par les États-Unis sur 250 milliards de dollars d’importations en provenance de Chine, qui était prévue mardi prochain.

Avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here