Le président soudanais Omar el Béchir a désigné dimanche un nouveau chef du puissant service du renseignement, un organe impliqué dans la répression de récentes manifestations antigouvernementales contre la hausse du prix du pain, a rapporté dimanche l’agence Suna, informent plusieurs média du pays.

Par décret, M. Béchir “a nommé” Salah Abdallah Mohamed Saleh a la tête du Service national du renseignement et de la sécurité (NISS), en remplacement de Mohammed Atta, a indiqué Suna, sans autres précisions. Mais selon la presse, M. Saleh avait déjà dirigé ce service avant d‘être remplacé par M. Atta à l‘été 2009.

Aussi apprend-on, ce remplacement intervient alors que les agents du NISS et la police ont mené une répression envers de récentes manifestations, dans plusieurs villes, contre la hausse des prix, en particulier du pain.

Son récent doublement, consécutif à la décision du gouvernement de confier les importations céréalières au secteur privé, a suscité un vif mécontentement dans la population.

Pour mémoire, plusieurs dirigeants de l’opposition et militants des droits de l’Homme ont été arrêtés par le NISS. Des journalistes qui couvraient des manifestations ont également été arrêtés, mais la plupart d’entre eux ont depuis été relâchés.

Baye Bacar NDAO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here