Esmond Bradley-Martin, l’un des principaux enquêteurs sur le trafic mondial d’ivoire et de la corne de rhinocéros, a été tué à Nairobi. Cet Américain de 75 ans a été retrouvé mort dimanche, une blessure au cou, dans sa résidence de Langata où il vivait avec son épouse.

Selon les informations, l’ancien envoyé spécial des Nations Unies pour la conservation du rhinocéros était récemment revenu d’un voyage de recherche en Birmanie, dont il écrivait les conclusions.

La police enquête sur les circonstances de sa mort, mais elle soupçonne un vol qui a mal tourné.

Esmond Bradley-Martin a passé des décennies à risquer sa vie pour photographier et documenter secrètement les ventes illégales d’ivoire et de cornes de rhinocéros.

Pour faire ce travail, il se rendait en Chine, au Vietnam et au Laos, où il se faisait passer pour un acheteur.

Il était venu au Kenya pour la première fois dans les années 1970, une époque où le nombre d’éléphants tués pour leur ivoire augmentait considérablement dans ce pays.

Baye Bacar NDAO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here