Les universités algériennes feront exclusivement appel à l’outil informatique dans toutes leurs opérations relatives aux inscriptions, œuvres universitaires, comptabilité et finances, lors de l’année académique 2018-2019 décrétée « année zéro papier ».

La révélation est du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, répondant à une interpellation lors d’une séance plénière à l’Assemblée populaire nationale. « Toutes les opérations liées aux inscriptions universitaires et aux informations du secteur seront informatisées (recrutements, comptabilité, finance, inventaire..etc) », a-t-il indiqué, cité par l’APS.

Selon les données du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le réseau universitaire algérien compte cent six (106) établissements d’enseignement supérieur répartis sur quarante huit wilayas (48), couvrant tout le territoire national. Ce réseau est constitué de cinquante (50) universités, treize (13) centres universitaires, vingt (20) écoles nationales supérieures, dix (10) écoles supérieures, onze (11) écoles normales supérieures et deux (02) annexes.

En tout, plus de 1 655 000 d’étudiants fréquentent les universités algériennes cette année académique.

VOnews

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here