Au Kenya, des militantes des droits des femmes ont organisé des manifestations dans la capitale Nairobi, pour exiger la mise en application de la constitution, concernant le fait qu’un tiers des députés devraient être des femmes.

Selon plusieurs média de ce pays d’Afrique de l’est, le Kenya a continuellement ignoré la législation sur l’égalité des représentations.

Ainsi, des femmes ont exigé que le président Uhuru Kenyatta initie le changement, en commençant par la constitution de son cabinet.

Les manifestants indiquent qu’un tiers des députés devraient être des femmes. C’est le vœu des militantes des droits des femmes qui ont organisé des manifestations dans la capitale kenyane, à Nairobi, pour exiger la mise en application de la constitution.

Selon elles, le président Uhuru Kenyatta doit initier le changement, en commençant par la constitution de son cabinet au lieu d’ignorer continuellement la législation sur l’égalité des représentations.

Baye Bacar NDAO

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here