Julius Maada Bio, ancien militaire de 53 ans, l’a emporté avec 51,81 % des voix, contre 48,19 % pour Samura Kamara, le candidat du parti au pouvoir.
Des célébrations ont aussitôt démarré dans la ville. Le moment de l’alternance a, semble-t-il, sonné, après dix ans de pouvoir de l’APC. Le président Ernest Bai Koroma quitte son poste après ses deux mandats constitutionnels.
C’est aussi un retour pour l’ancien militaire, qui a brièvement goûté au pouvoir en 1996, pendant la guerre civile. Deux heures seulement après avoir été déclaré vainqueur par la commission électorale, Julius Maada Bio a prêté serment dans un grand hôtel de Freetown. « Je suis président pour tous les Sierra Léonais », a-t-il déclaré.
Julius Maada Bio revient donc aux commandes après un scrutin serré. A l’issue du second tour, cet ancien militaire ne devançait que de 15 000 voix son adversaire Samura Kamara, le candidat du parti au pouvoir. Un parti dont l’un des membres a saisi la haute cour de justice, retardant de quatre jours la tenue du second tour.
Dans un message télévisé, M. Kamara a fait savoir qu’il allait contester les résultats, qui selon lui, « ne reflètent pas les nombreuses inquiétudes de son parti concernant des bourrages d’urnes massifs, des votes surnuméraires et d’autres irrégularités ». « Nous prendrons les actions judiciaires pour les corriger », a déclaré l’ancien ministre, en demandant à ses partisans de rester entre-temps « calmes et pacifiques ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here