Une commission de discipline de l’Union des associations arabes de football (UAFA) a de condamné l’USM Alger à une amende de 150 000 dollars. Cela fait suite aux chants pro-Saddam Hussein, scandés pendant la rencontre du dimanche 9 septembre entre l’USM Alger et une équipe irakienne 

L’affaire des chants pro-Saddam, scandés pendant le match entre l’USM Alger et les « Forces aériennes  » d’Irak, se poursuit. Après le volet diplomatique, c’est autour de l’UAFA de réagir. Traduit en commission de discipline, le club a écopé de 150 000 dollars d’amende pour slogans racistes, ainsi que 5 000 dollars supplémentaires pour utilisation de fumigènes.

Les supporters ont chanté « Allahou Akbar Saddam Hussein ». Une ligne rouge pour l’équipe et les autorités irakiennes, qui n’ont pas tardé à réagir.

L’agence officielle du pays avait annoncé, dimanche 9 septembre, la convocation prochaine par le ministère des Affaires étrangères de l’ambassadeur d’Algérie à Bagdad, afin de lui exprimer « l’indignation du gouvernement et du peuple irakiens ».

Les principaux concernés ne semblent pas du même avis. Contacté par Jeune Afrique, Jugurtha Boumaza, gestionnaire du site des supporters, a révélé que le club irakien leur avait même demandé des excuses officielles. Une demande à laquelle la fédération n’a pas souhaité répondre.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here