Le Président ghanéen Nana Akufo-Addo est regagné à Accra au Ghana en toute sécurité le dimanche dernier après avoir évité un accident à bord du jet présidentiel à Washington aux Etats-Unis.

Selon le ministre ghanéen de l’Information, Kojo Oppong-Nkrumah, qui a révélé la nouvelle le dimanche dernier lors d’une conférence de presse à Accra, Akufo-Addo a regagné son pays le Ghana le dimanche dernier à 8h 00. A croire une divulgation, l’un des moteurs du jet présidentiel a développé un problème après son décollage et a dû être assisté techniquement pour atterrir.

En relatant les faits, le ministre Oppong-Nkrumah a déclaré que le Président était sur le chemin retour au Ghana de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York lorsque l’un des moteurs a eu un dis-fonctionnement.

Il a expliqué qu’« après environ 20 minutes de vol entre Washington et Accra, l’un des moteurs a développé un problème. Le pilote a informé les passagers, y compris le Président en conséquence. Une décision a été prise pour atterrir à l’aéroport de Dulles à Washington, mais il leur a fallu environ une heure de vol pour consommer une partie du carburant qui était dans l’appareil ».

Après cet incident, le ministre a précisé que « Par la suite, le vol a atterri en toute sécurité à l’aéroport de Dulles à Washington et le Président et sa délégation ont pris un vol commercial de South African Airways et sont arrivés à Accra à 8h 00 ».

Akufo Addo à en croire son ministre de l’Information n’a pas l’intention d’acheter un nouvel avion car celui-ci revenait à peine de son entretien et maintenance. Il a par ailleurs souligné que « que l’homme que je connais qui utilise encore son propre véhicule même pour des voyages officiels n’a pas cette question à l’ordre du jour… »

Rappelons que de par le passé, le Falcon 900 de la présidence a dû effectuer deux atterrissages d’urgence au cours des huit dernières années. En décembre 2010, l’avion a fait un atterrissage d’urgence sur une piste en Libye en route vers le Burkina Faso. L’appareil transportait à l’époque l’ancien Vice-président John Mahama, la légende du football Abedi Pele et l’homme d’affaires Alhaji Asuma Banda quand une panne a été détectée dans le moteur.

En mars 2015, des frottements entre les roues et la piste avaient été signalés au moment où le jet tentait de décoller à Malabo, en Guinée équatoriale.

Le Falcon 900 a été acheté en juillet 2010 après que l’administration de l’ex Président John Atta Mills ait déclaré que le jet présidentiel Fokker 28 était trop vieux pour être utile.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here