Les prix du carburant connaissent une nouvelle restructuration en République démocratique du Congo. Depuis le dimanche 30 septembre, les prix à la pompe de l’essence et du gasoil ont connu une hausse sur toute l‘étendue du territoire, de quoi inquiéter les associations de consommateurs.

Pour obtenir un litre d’essence en RDC, il faut désormais débourser 2110 francs congolais (environ 1,312 dollars US) contre 1980 FC (quelque 1,231 $) ces derniers mois. Quant au prix du gasoil, il a grimpé à 2100 FC (1,301 $) contre 1970 FC (1,225$) par le passé.

Selon Africanews, les augmentations dont associations de chauffeurs et de consommateurs se disent surpris dans la mégapole congolaise, Kinshasa.

La Ligue nationale des consommateurs dénonce en effet un manque de communication et de transparence autour de cette nouvelle augmentation, la dernière ayant eu lieu en mai. Pour Chief Tshipamba, président de l’organisation, les autorités auraient dû associer les consommateurs à la commission statuant sur les prix.

En sus, il craint surtout une détérioration du pouvoir d’achat des populations, même si, pour l’heure, l’Association des chauffeurs du Congo n’envisage aucune augmentation des tarifs du transport sans discussion préalable avec les autorités.

Sur les ondes de la radio onusienne Okapi, le ministre de l‘Économie nationale, Joseph Kapika, l’a d’ailleurs réaffirmé. Il n’y aura pas d’augmentation des tarifs du transport en raison de la subvention de l’Etat.

Pour ce qui est des raisons du réajustement des prix du carburant, Kinshasa pointe la fluctuation des taux de change entre la monnaie locale, le franc congolais et le dollar américain sur les marchés internationaux.

Cette mesure, martèlent les autorités congolaises, a du reste permis d‘éviter une rupture de stock des produits à la pompe qui aurait fragilisé l‘économie congolaise. Encore que, précise M. Joseph Kapika, la RDC détient malgré tout les prix les plus bas dans toute la zone Afrique centrale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here