La Banque Centrale du Libéria (CBL) est sortie de sa réserve et a mis au point n’avoir pas perdu plus de 100 millions de dollars de billets nouvellement imprimés. Selon Nathaniel Patray, le gouverneur de la CBL, un audit interne a révélé que les billets expédiés au Libéria entre 2016 et 2018 ont été correctement comptabilisés et stockés dans les coffres de réserve de la banque.

Pour rappel, les remous créent par ce scandale financier a provoqué récemment dans le pays des manifestations et une enquête avait été ouverte pour élucider les faits.

Pour rassurer l’opinion, Patray a précisé que « Le montant total des fonds imprimés et placés dans les réserves de la banque s’élevait à 15,5 milliards de LL pour la période 2016-2018». Il a assuré que ce montant a été vérifié à partir des documents internes de CBL et de documents reçus de Crane Currency of Sweden.

Pour mettre un terme à cette affaire de soupçons de disparition de fonds, le gouverneur de la CBL a déclaré que « La Banque Centrale du Libéria tient à préciser au grand public et à ses partenaires qu’il ne manque pas 16 milliards de dollars libériens, comme cela a été rapporté à tort dans les médias ».

Pour les besoins des investigations annoncées, Patray a annoncé que le personnel de la Banque s’associera au comité d’enquête créé par le gouvernement pour enquêter le flux d’argent entre 2016 et 2018. Le gouverneur Patray a appelé le gouvernement à annuler la restriction de déplacement imposée à l’encontre de ses responsables.

D’après le gouverneur, les autorités libériennes et des partenaires internationaux s’emploient actuellement à faire appel aux services d’un cabinet d’audit international réputé en matière de criminalistique pour mener un audit médico-légal de tous les flux de fonds imprimés pour la période de deux ans se terminant en 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here