Nasser al-Khelaïfi est connu pour être très ferme en négociations et pour ne pas céder aisément aux pressions de ses joueurs ou des clubs adverses. Le président du Paris-Saint-Germain a aussi de la mémoire. Alors qu’un des salariés de son club, Adrien Tarascon, responsable de l’analyse des données de matches au PSG, devait participer les 15 et 16 novembre à la quatrième édition du symposium Sports Technology organisé par le FC Barcelone au Camp Nou, le patron a mis son veto à sa présence.

Sauf revirement, il n’y aura donc pas de représentant parisien à ce rendez-vous qui réunira des clubs de football (Barça, Benfica, Liverpool, RB Leipzig), des Fédérations et Ligues (FIFA, FFF, Liga, NBA, MLB…), des franchises de sports américains (Sacramento Kings, San Francisco 49ers, Miami Heat…) et des sponsors (Konami, Rakuten…) autour de trois thèmes : expérience numérique dans l’industrie du sport, analyse des performances et des données et nouveaux modes d’innovation dans le sport. Al-Khelaïfi n’a toujours pas digéré, notamment, les approches récentes du Barça pour Adrien Rabiot.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here