Nouveau rebondissement dans l’affaire Sebastien Ajavon . la cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) a demandé à la justice béninoise d’annuler la condamnation prononcée à l’encontre du richissime hommes d’affaire.

En effet , la Cour de répression des infractions économiques et terroristes (CRIET) un tribunal spécial créé fin août , avait condamné par contumace à 20 ans de prison Sebastien Ajavon , dans l’affaire dite de « trafic de cocaïne » , en Octobre couronné d’un mandat d’arrêt international .

La juridiction africaine, a estimé que « la loi portant création de la Criet, autorise que ses décisions fassent l’objet d’un pourvoi en cassation mais selon le code de procédure pénal béninois, l’appel des condamnés qui ne sont pas en détention ou qui n’ont pas obtenu l’exemption de l’exécution de leurs peines est invalide. »

Pour mémoire , l’opérateur économique béninois, Sébastien Ajavon, qui a fait fortune dans l’agroalimentaire avait été arrêté et placé en garde à vue en 2016 pour cette affaire de trafic de drogue avant d’ être relaxé par la justice.

Dix-huit kilogrammes de cocaïne avaient été saisis dans un container destiné à la société Comon-Cajaf dont M.Ajavon est le propriétaire. L’ex-candidat à la présidentielle, qui selon les informations était pourtant arrivé en tête du scrutin devant Talon et Zinsou, avait alors dénoncé, de fait, un complot politique pour l’écarter du jeu politique local.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here