Les conflits et les catastrophes naturelles ont causé des déplacements massifs des populations vers les villes ces deux dernières années en Somalie. De fait Mogadiscio est devenue la ville la plus densément peuplée d’Afrique.

En Somalie 2,6 millions de déplacés internes ont fui les combats dans les zones rurales.

Ces conflits sont la plupart du temps alimentés par la sécheresse, la compétition pour les ressources et les mauvaises conditions de vie d’après un rapport du Conseil norvégien pour les réfugiés NRC.

Cela a fait de Mogadiscio la deuxième ville la plus densément peuplée du monde après Dhaka au Bengladesh.

Avec ses 1,6 millions d’habitants et ses 91 km, ² la capitale somaliennene parvient plus à faire face aux besoins de sa population.

Mogadiscio abrite environ 600 000 personnes déplacées, dont la plupart vivent dans des camps informels selon le Conseil norvégien pour les réfugiés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here