Alors qu ‘il comptait briguer la présidence de Baïdoa, l’ancien commandant et porte-parole des islamistes shebab, Muktar Robow a été arrêté jeudi , a annoncé le gouvernement somalien.

Mukhtar Robow, ex-numéro 2 du groupe islamiste Al Shabab, qui s’est déclaré candidat pour devenir président de Baïdoa dans le Sud-Ouest, a été arrêté par les autorités somaliennes.

Le gouvernement l’accuse d’avoir « organisé une milice » à Baïdoa, la principale ville de l’Etat du Sud-Ouest, afin notamment d’y « miner la stabilité ».

« Ces actions indiquent qu’il n’avait jamais renoncé à ses idéologies extrémistes et est prêt à nuire à nouveau au peuple somalien », a indiqué dans un communiqué le gouvernement.

Sa candidature à la présidentielle n’ était pas au goût du gouvernement somalien qui avait tenté de l’en dissuader en vain au motif qu’il est encore visé par des sanctions américaines.

Terroriste repenti , Mukhtar Robow tente d’arborer une image nouvelle , il avait même donné son sang après l’attentat d’octobre 2017 .

En 2017, les Etats-Unis avaient annulé la récompense qu’ils étaient prêts à payer pour obtenir sa capture.

Affiliés à Al-Qaïda, les shebab ont juré la perte du gouvernement fédéral, soutenu par la communauté internationale et les 20 000 hommes de la force de l’Union africaine en Somalie (AMISOM).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here