Des centaines de personnes ont marché samedi à Freetown en Sierre Leone contre les viols. Ici, les autorités veulent durcir les peines contre les auteurs de violences sexuelles.

Quelque 300 à 400 personnes ont pris part dans la capitale sierra-léonaise à cette marche pacifique sur une distance de cinq km, en présence de l‘épouse du président sierra-léonais, Fatima Bio, de la ministre de la Justice Priscilla Schwartz et du ministre des Affaires sociales, Daindu Dassama.

“Je conseille aux hommes en Sierra Leone d‘épargner nos filles. Nous voulons que nos filles aillent à l‘école, qu’elles soient éduquées” pour réussir leur vie, a déclaré Janet Kallon, un activiste, lors de la marche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here