Chassé du pouvoir par un soulèvement populaire le 31 octobre 2014 après 27 ans de règne, Blaise Compaoré qui a trouvé refuge en Côte d’Ivoire semble disposer de son temps comme bon lui semble.

Jeune Afrique de cette semaine, informe que l’ancien homme fort de Ouagadougou voyage de temps en temps et s’est rendu au Maroc pour soigner une fracture du fémur en 2015. Ses déplacements ne se limitent pas dans le Maghreb.

Le prédécesseur de Roch Marc Christian Kaboré a séjourné l’année dernière au…Sénégal. L’hebdomadaire panafricain qui donne l’information, précise les raisons de ce séjour de Compaoré dans nos murs.
Selon nos confrères, il y était pour “profiter des plaisirs balnéaires de la Petite côte”.

Mais compte tenu des relations prêtées à Macky Sall avec le mauritanien Moustapha Ould Limam Chafi, cette visite de Compaoré au Sénégal s’inscrivait-elle uniquement dans le cadre d’une villégiature ? C’est la grande question que doivent certainement se poser les férus de la géopolitique en Afrique de l’Ouest.

Jeune Afrique nous apprend que dans son exil doré ivoirien, Compaoré a reçu Moustapha Limam Chafi connu pour ses relations étroites avec l’ancien président du Faso. C’est d’ailleurs ce conseiller pas comme les autres que Compaoré, alors tout puissant président du pays des Hommes intègres, envoyait auprès des jihadistes pour négocier la libération des otages occidentaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here