Six personnes ont été tuées et quatre sont portées disparues à la suite d’une attaque contre un poste tenu par des groupes armés progouvernementaux maliens par des individus non-identifiés dans le nord-est du pays vendredi soir, ont indiqué ces groupes dans un communiqué

Les assaillants sont repartis avec deux véhicules après cette attaque menée à Aguelhok, a indiqué dans un communiqué la Plateforme des mouvements du 14 juin 2014, alliance de groupes armés progouvernementaux.

La situation sécuritaire continue à se détériorer au Mali, en proie depuis 2012 à des insurrections indépendantistes, salafistes et jihadistes meurtrières et à des violences intercommunautaires. Aucune solution militaire ou politique ne paraît en vue, malgré le déploiement de forces françaises, africaines et onusiennes.

Le nord du pays était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda, à la faveur de la déroute de l’armée face à la rébellion à dominante touareg, d’abord alliée à ces groupes, qui l’ont ensuite évincée.

Les jihadistes en ont été en grande partie chassés ou dispersés à la suite du lancement en janvier 2013, à l’initiative de la France, d’une intervention militaire, qui se poursuit actuellement.

Cependant, les violences jihadistes ont non seulement persisté, mais se sont propagées du nord vers le centre et le sud du Mali, puis au Burkina Faso et au Niger voisins, se mêlant souvent à des conflits intercommunautaires ayant fait des centaines de morts.

Avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here