Surnommé « Terminator », l’ex-chef de guerre congolais Bosco Ntaganda a été condamné jeudi à une peine de 30 ans de prison pour des crimes de guerre et contre l’humanité par la Cour pénale internationale.

La Cour pénale internationale (CPI) a condamné, jeudi 7 novembre, l’ex-chef de guerre congolais Bosco Ntaganda à une peine de 30 ans de prison pour des crimes de guerre et contre l’humanité. Il s’agit de la peine la plus lourde jamais prononcée par la juridiction basée à La Haye.

Citant des « crimes multiples », dont l’esclavage sexuel et la persécution, le juge Robert Fremr a déclaré lors d’une audience que la peine imposée à Bosco Ntaganda « est ainsi fixée à 30 ans d’emprisonnement ».

Surnommé « Terminator », Bosco Ntaganda est accusé d’avoir commandité, programmé et planifié des meurtres, pillages et viols d’enfants soldats, commis par ses troupes en 2002-2003. Il aurait également coordonné la logistique et fourni les armes à ses troupes. Un conflit qui a coûté la vie à plus de 60 000 personnes, selon les ONG.

Avec AFP

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here