Débarqué du poste de directeur de cabinet du président Ali Bongo Ondimba, Brice Laccruche Alihanga a été nommé jeudi ministre à la suite d’un remaniement ministériel. Une nomination qui n’est pas sans susciter des questions. En voici la principale.

Brice Laccruche Alihanga désormais très loin de l’imprenable vue sur l’Atlantique à laquelle il avait droit quand il était directeur de cabinet d’Ali Bongo Ondimba. Il servira désormais son pays en qualité de ministre en charge du suivi de la Stratégie des investissements humains et des objectifs de développement durable.

La décision est tombée jeudi dans la soirée à la suite d’un remaniement ministériel opéré par le chef de l‘État gabonais. Presque à la grande surprise générale. « Tout-puissant », « messager intime du président », ….Depuis l’ accident vasculaire cérébral (AVC) en fin octobre 2018 d’Ali Bongo, Brice Laccruche était vu par des Gabonais comme le véritable alter ego de Bongo fils.

Qui donc pouvait s’attendre à ce que le président de l’Association des jeunes émergents volontaires (AJEV) soit éloigné du tout premier des cercles concentriques du pouvoir d’Ali Bongo ? Là est la grande question que se posent des Gabonais de Mayumba à Oyem en passant par Mouila, Fougamou et Ntoum.

Faute de réponses, des observateurs estiment qu’il doit y avoir péril en la demeure au palais du bord de mer. Mais quel est ce problème ? En tout cas, pour l’instant seul lui-même « Ya Ali » sait pourquoi il a chargé l’un de ses jokers de suivre les investissements et le développement durable.

Avec africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here