Adopté au lendemain de l’indépendance, « la Nigérienne », l’hymne national du Niger risque d’être changé. « Il y a des parties de l’hymne qui font à l’unanimité objet de critique. Il faut trouver un hymne qui puisse galvaniser la population, être pour nous une sorte de cri de guerre pour toucher notre fibre patriotique », a déclaré Assoumana Malam Issa, ministre nigérien de la Renaissance culturelle, à la télévision d’Etat ce jeudi.

Le ministre a fait l’annonce à l’issue d’un entretien entre le président Mahamadou Isoufou et le comité chargé d’élaborer le nouvel hymne.

Rappelons que les paroles de « la Nigérienne » ont été écrites par le Français Maurice Albert Thiriet en 1961, peu après l’indépendance du pays. Aujourd’hui, trop d’allusions à la colonisation, trop datée, pas assez représentative des traditions du pays. Pour les autorités, une modification de l’hymne national s’impose.

Depuis un an, une équipe composée de quinze experts réfléchit à une nouvelle mouture de l’hymne. Parmi eux, l’on peut compter des écrivains, des compositeurs et des ministres, qui se rendront prochainement à Tillabéri pour démarrer de vastes consultations citoyennes afin de recueillir le plus de suggestions possibles.

Il n’y a pas de date limite à ces consultations citoyennes, qui seront menées dans les sept régions du pays. Même la mélodie pourrait éventuellement changer, selon les suggestions apportées lors de ces rencontres. En définitive, le comité de pilotage aura le dernier mot sur l’ampleur des modifications apportées à l’hymne.

Avec negronews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here