En Éthiopie, le ministère de Finances envisage de lancer un appel à manifestation d’intérêt des entreprises étrangères souhaitant importer le blé, l’huile de cuisine et le sucre dans le pays.

Selon les détails fournis par le site Foodbusinessafrica, les soumissions des compagnies devraient être étudiées et validées par un comité formé par la Banque nationale éthiopienne, la Commission des investissements, le ministère des Finances et celui du Commerce et de l’Industrie.

Une fois retenues, les compagnies bénéficieront d’une licence de vente en gros des articles alimentaires sur le marché local.

Cette démarche de l’exécutif devrait lui permettre de diversifier les sources d’approvisionnement pour son programme de subvention en faveur de la population.

Actuellement, quelques compagnies locales dominent les importations de blé, d’huile de cuisine et de sucre et leur distribution au nom du gouvernement.

D’après le Département américain de l’agriculture (USDA), l’huile de cuisine fait partie des produits alimentaires dont la consommation est en plein essor en Éthiopie.

 Les importations d’huile de cuisine ont augmenté de manière importante sur les trois dernières années avec une croissance annuelle de plus de 10 % en moyenne.

Selon l’USDA, le pays a importé en 2017, 522 000 tonnes d’huile de cuisine (huile de palme, huile de tournesol et huile de soja) pour une valeur de 530 millions $.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here