Le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, a déploré jeudi la forme et le ton utilisés par le président français pour lancer son invitation aux dirigeants des pays du G5 sahel à Pau pour parler de l’avenir de Barkhane, la force française présente dans la région et qui combat les groupes armés.

« On doit tenir compte du respect mutuel », a dit Roch Marc Christian Kabore dans une émission à la télévision publique à l’occasion du 59eme anniversaire de l’indépendance du pays.

Rock Marc Christian Kaboré a précisé avoir « un partenariat avec un certain nombre de pays dont la France, dans la lutte contre le terrorisme.

« La lutte contre le terrorisme est un combat international », ajoute-t-il.

« J’estime que le ton et les termes qui ont été utilisés avant l’invitation posent des problèmes. Parce que cela est le contenu des débats qu’on doit avoir ensemble », a déclaré le président Burkinabé.

bbc

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here