CONSEILS DE SANTÉ ( ÉDITION DU 20 DÉCEMBRE 2019)

1) manger du poisson au moins deux fois dans la semaine est très bénéfique pour l’organisme dans l’optique où la mémoire se trouve nettement améliorée. Plusieurs études américaines et européennes le démontrent : il n’y a plus aucun doute là dessus, tout est clair.

NB :
– L’autre découverte surprenante de ces nombreuses études est la mise en évidence de l’importance du mode de
cuisson : selon la façon dont on cuisine le poisson, on bénéficie ou pas de ses effets protecteurs sur la mémoire. En effet, le poisson grillé, vapeur, au four ou en papillote donne des effets positifs sur la mémoire, alors que le poisson cuisiné en fritures (croustillant) perd son caractère protecteur.
– tous les poissons ne sont pas bons à manger. Il faut moins manger les carpes et les silures. Ces poissons peuvent être contaminés par des polluants comme les pesticides, les PCB ou les métaux lourds, aux effets néfastes sur la santé en cas de surexposition. Le mercure (méthyle mercure) présent dans le milieu aquatique s’accumule dans les organismes tout au long de la chaîne alimentaire. Les gros poissons, prédateurs, comme le requin, le saumon , l’espadon ou le marlin contiennent ainsi une teneur élevée en mercure, préjudiciable au développement du système nerveux central.

Méfiance !!!

Les consommer occasionnellement.

2) lorsqu’on braise du poulet, des côtes de viande ou du poisson, éviter que la fumée de charbon ou de bois ne puisse toucher les aliments placés au dessus. Les substances nocives qui s’échappent de la fumée en cours de cuisson s’appellent des HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques). Ils peuvent irriter les yeux et les muqueuses, sont reconnus cancérigènes et augmentent le risque de maladies cardio-vasculaires. Lorsque la fumée se dégage, elle produit des substances toxiques qui pénètrent dans les aliments que nous allons manger et vont nous exposer à la longue à des maladies très très graves.

Pour éviter cela il faut toujours veiller à ce qu’il n’y ait aucune fumée avant de mettre son aliment (viande, poulet, poisson) au dessus pour braiser.

Soyez très prudents sur cette précision. Méfiance sur les aliments braisés dans la rue.
Plusieurs études le démontrent et les effets nocifs sur la santé sont indiscutables.
Évitons de prendre des risques inutiles.

Dr KIMBALLY-KAKY Éric, CARDIOLOGUE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here