Âgée de 44 ans, la kényane Irene Koki Mutungi a marqué l’histoire. Elle est la première africaine certifiée pilote de ligne en 2004 et aussi première africaine Capitaine d’un Boeing 787 Dreamliner en 2014.
Inspirée par son père, ancien pilote de KA, Irene Koki a passé plus de la moitié de sa vie aux commandes des avions. Adolescente, la jeune Irène se rêve donc tout naturellement commandante de bord comme papa et, le lycée achevé, s’enrôle à l’école de pilotage installée à l’aérodrome Wilson de Nairobi. Une piste mythique, quasi centenaire, d’où s’élancent depuis toujours les petits coucous Cessna à safari, hélice fringante posée au bout du nez.
La commandant de bord Irene Koki Mutungi, aussi appelée Koki Mutungi est née en 1976 de parents kényans. Après ses études secondaires, en 1992, à l’âge de 17 ans, elle s’inscrit à l’école de pilotage de Nairobi à l’aéroport Wilson où elle obtient sa licence de pilote privé. Elle poursuit sa formation de pilote à Oklahoma City aux États-Unis, où elle obtient la licence de pilote professionnel avion, délivrée par la Federal Aviation administration.
« A 17 ans, elle a commencé par suivre des cours à l’école de pilotage de l’aérodrome Wilson de Nairobi, où elle obtient sa licence de piloté privé avant d’aller poursuivre ses études de pilotage à Oklahoma city (USA), où elle obtient sa licence de pilote commercial délivrée par la Federal Aviation Administration », renseigne africanshapers.
« J’étais la seule femme de l’école. Chaque jour, il fallait que je prouve que j’étais à la hauteur, que je pouvais faire aussi bien que les hommes. Tous les regards étaient sur moi, attendant de voir si j’y arriverai ou non », déclare-t-elle à nos confrères du site lemonde.fr.

Fallou Fall pour vonews.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here