Pour n’avoir pas respecté les consignes de sécurité pendant l’observation d’un lion à l‘état sauvage, des touristes sud-africains ont écopé vendredi d’une amende de 3 000 rands (189,90 euros).

Parc national Kruger. C’est dans ce biotope situé nord de l’Afrique du Sud, que des touristes sud-africains ont choisi de faire leur safari en cette matinée du vendredi 10 janvier 2020.

À peine venaient-ils de pénétrer dans le parc en compagnie de rangers, qu’un lion et un éland ont surgi sur le goudron. Visiblement affamé, le félin s‘était accroché par ses griffes à l’arrière-train du bovidé.

Si les uns ont trouvé cruel le spectacle, les autres l’ont jugé tellement fascinant qu’ils sont descendus du véhicule dans lequel ils se trouvaient. S‘étant aperçu du geste, l’un des rangers a demandé à ces touristes de vite monter dans le véhicule.

« Ces animaux sont dans un parc, c’est vrai. Mais ils vivent à l‘état sauvage. Vu les risques que ces touristes encouraient, le ranger leur a demandé de monter dans leur véhicule et leur a infligé une amende de 3 000 rands (189,90 euros) », a déclaré Ike Phaahla, le porte-parole du parc national Kruger.

Kruger National Park@SANParksKNP

The SANParks rangers in the Crocodile Bridge area were alerted to the irresponsible behavior of these visitors and flew over to instruct them to get back into their vehicle. Visitor Management and Protection Service are on their way to mete out a sanction.

Voir l'image sur Twitter
84 personnes parlent à ce sujet

Une sanction conforme aux règles édictées par la South African National Parks (SANParks), institution en charge de la gestion de la vingtaine de parcs nationaux que compte l’Afrique du Sud en cas de non-respect des consignes de sécurité.

L’inobservation des consignes de sécurité peut être fatale pendant l’observation des fauves. En 2015 par exemple, la photographe américaine Katherine Chappell avait été tuée par une lionne. Émerveillée par l’animal, la femme de 29 ans en prenant les photos, avait oublié de monter la vitre de la vitre, ce qui a permis à la lionne de s’introduire et infliger des morsures mortelles.

africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here